L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme

400 pages
Éditeur : Flammarion

15,00

En stock

En 1904-1905, Max Weber publie la première version de L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme. Il signe là le manifeste inaugural d’une sociologie de la religion qui récuse la réduction exclusive du fait religieux à un irrationnel et étudie l’articulation entre les « intérêts » religieux et les pratiques sociales, les causes symboliques et les effets sociaux ou économiques. La présente traduction d’Isabelle Kalinowski – chargée de recherche au CNRS – comprend les trois premiers textes du Recueil d’études de sociologie de la religion de 1920 : la « Remarque préliminaire », le texte augmenté de L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme (avec indication des variantes par rapport à la première édition) et l’article sur Les Sectes protestantes et l’esprit du capitalisme. La lecture de cet ensemble foisonnant est guidée par une annotation et une présentation fournies.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme”

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.