Louis-Ferdinand Céline

Génie de la littérature française, Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches, 1894 – 1961) fut aussi médecin.

Ses écrits expriment son expérience de la vie (blessé au combat pendant la guerre 14-18, travaillant comme médecin à la Société des Nations, exilé au Danemark pour fuir l’accusation d’antisémitisme et de collaboration…) et prennent, parce qu’il met « sa peau sur la table », une dimension totale et universelle. D’un point de vue littéraire, il crée un style inédit en rendant à l’écrit la dimension parlée et populaire de la langue française.

Son œuvre, découpée par l’intelligentsia bourgeoise en romans fabuleux d’un côté et pamphlets antisémites de l’autre afin de pouvoir « sauver l’écrivain et condamner l’homme », exprime dans une unité profonde « l’âme collective plurimillénaire » (Lounès Darbois) du peuple français.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.