Wall Street et l’ascension de Hitler

268 pages
Éditeur : LRL

18,00

En stock

Un des aspects les plus troublants de la Seconde Guerre mondiale, jamais rapporté jusqu’ici, est le soutien de grandes banques et de nombreuses entreprises américaines à l’ascension d’Adolf Hitler. En finançant l’Allemagne nationale-socialiste, en faisant affaire avec ses propres banques et entreprises, elles ont permis la victoire de son parti et le « miracle allemand ».

Étayée par de nombreux documents d’archive et des témoignages incontestables, l’enquête d’Antony Sutton permet d’établir que le conflit de 39-45 profita avant tout à une petite coterie de financiers, comme les Rockefeller, les Morgan ou les frères Warburg, qui accompagnèrent la montée en puissance de l’arsenal militaire allemand : « La contribution du capitalisme nord-américain aux préparatifs de guerre allemands a été phénoménale et, sans elle, l’Allemagne n’aurait jamais eu la capacité militaire qui conduisit au massacre de millions de personnes innocentes… »

 

Antony Sutton (1925-2002) est un économiste américain d’origine britannique. Professeur à l’université de Los Angeles, il dénonça dans différents essais les projets mondialistes de l’establishment bancaire américain.

5 avis pour Wall Street et l’ascension de Hitler

  1. mickaelguignon82

    Bonjour, j’attend le réapprovisionnement du livre mais en lisant la description une question me vient à la pensée. Comment ce se fait-il qu’une famille comme les Rockefeller de confession juive puisse être impliqué financièrement dans l’ascension d’Hitler ?
    Merci pour la réponse avant l’heure.

  2. torij

    Bonjour
    Sauriez-vous quand cet article sera a nouveau disponible ?
    Merci

    • KontreKulture

      Bonjour,

      En attente de ré-impression auprès du distributeur,  normalement pour Novembre.

      Cordialement

      Kontre Kulture

      • jeanlouis68x20

        Bonjour,

        même question.

        • KontreKulture

          Bonjour,
          Il n'y aura pas de ré-approvisionnement dans l'immédiat. 
          En vous remerciant de votre compréhension,
          Cordialement,
          Kontre kulture

  3. malik

    merci

  4. auré

    Il manque un autre très bon livre de ce grand Mr. Le pouvoir américain, l’ordre de skull and bones.

  5. Jakson

    Retournez dans les archives du Congres Américain (US Congress) et vous verrez que celui-ci a voté l’entrée en guerre des Etats-Unis du côté des forces alliées par une majorité d’UNE SEULE voix grâce au lobbying intensif de Roosevelt. Par contre le héros aviateur Américain Lindburgh lui était un zélote pro-nazi qui faillit par sa notoriété faire voter le Congrès d’entrer en guerre du côté de l’Allemagne et des forces de l’Axe ! Une seule voix fit pencher la balance !

Ajouter un Avis

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.