Panier

Votre panier est vide.

Menu

La Conception matérialiste de la question juive

212 pages
Éditeur : Kontre Kulture
(5 avis)

15,00

Plus que 3 en stock

Fréquemment acheté avec ce livre

Les Juifs et la vie économique

UGS : LIV_150b Catégories : , Étiquette :

Le sionisme ne s’est jamais sérieusement posé cette question : pourquoi, pendant ces deux mille ans, les Juifs n’ont-ils jamais tenté réellement de retourner dans cette patrie ? Pourquoi a-t-il fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que Herzl parvienne à les convaincre de cette nécessité ? Pourquoi tous les prédécesseurs de Herzl, comme le fameux Sabbataï Tsevi, s’étaient-ils vus traiter de faux messies ? Pourquoi les adhérents de Sabbataï Tsevi furent-ils férocement persécutés par le judaïsme orthodoxe ?

[…] En réalité, aussi longtemps que le judaïsme était incorporé dans le système féodal, le « rêve de Sion » n’était précisément rien d’autre qu’un rêve et ne correspondait à aucun intérêt réel du judaïsme. Le cabaretier ou le « fermier » juif de Pologne du XVIe siècle pensait aussi peu à « retourner » en Palestine qu’aujourd’hui le millionnaire juif d’Amérique.

 

5 avis pour La Conception matérialiste de la question juive

Sophie 25

Ce chef d’œuvre est un ouvrage marquant pour ceux qui s’intéressent à l’histoire et à la sociologie des Juifs, ainsi qu’à la théorie marxiste. Léon, en utilisant une perspective matérialiste historique, analyse la situation des Juifs non pas à travers des prismes religieux ou ethniques, mais en tenant compte des dynamiques économiques et des structures de classe. Il explore comment les Juifs ont été historiquement impliqués dans des rôles économiques spécifiques, souvent en marge de la production directe, ce qui a façonné leur position sociale et les a souvent rendus victimes de persécutions.

Léon examine l’évolution de la question juive depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque moderne, en passant par le Moyen Âge et les transformations capitalistes. Sa thèse centrale est que les transformations économiques et sociales sont cruciales pour comprendre l’antisémitisme et la situation des Juifs à travers l’histoire. En contextualisant le destin des Juifs dans une analyse plus large de la lutte des classes et des changements économiques, Léon offre une perspective originale et éclairante. Son ouvrage est dense, bien documenté, et continue d’être une référence incontournable pour les études sur l’antisémitisme et la question juive.

Léon R

Brillante étude scientifique de l’histoire juive qui illustre l’analyse de Marx dans sa “question juive” (“Le judaïsme s’est conservé, non pas malgré l’histoire, mais par l’histoire”).
Analyser l’histoire juive sous le prisme du rôle économique et social permet de ne pas se laisser piéger dans le débat actuel : le peuple juif n’est pas un peuple-race mais un peuple classe. L’auteur le démontre à travers les âges par son étude du “juif réel”.

Geoffroy

Sur la conception matérialiste que la question juive, ouvrage écrit en 1943 et d’une incroyable actualité, à lire absolument

René-Pierre Samary

Dommage qu’on ne puisse commenter les interventions de Soral sur Youtube.
Il faut évidemment lire Shlomo Sand (chez Champs). L’essayiste nous donne un peu d’espoir sur la possibilité d’une compréhension mutuelle entre quelques personnes de bonne volonté, comme lui, et ceux qui comme Soral ou comme moi finiraient par désespérer. Inutile de dire à un Juif le nom de Shlomo Sand provoque aussitôt la réaction : “Sand ! Cet antisémite !”
Oui “ils” sont parfois désespérants…

Sarotobi

Votre éloquence est prodigieuse j’admire votre culture et le travail qui sied avec Bonne continuation

Ajouter un Avis