Ex-France

118 pages
Éditeur : Kontre Kulture

10,00 8,00

En stock

En 1990, avant l’entrée dans l’Union dite « européenne », il y avait 2 millions de paysans en France. Il n’en reste plus que 400 000. Presque tous les propriétaires n’ont plus de successeur.

La jachère et la vente aux enchères sont les deux mamelles de la France rurale. Chaque jour que Dieu fait, de longs corbillards d’huissiers défilent sur la glèbe, dans les chaumes et les guérets, pour la saisie : saisir la ferme, la terre, et jusqu’aux pierres du clos. C’est à les faire pleurer, les pierres.

C’est le temps du mépris, c’est le temps de la ruine. Le petit village au bord des champs va mourir. Adieu clocher, adieu le coq, à Dieu la Croix ! Ne resteront que les mégalopoles interlopes et métisses, grands zoos sublunaires où l’on pourra se ressinger en paix.

Poids 160 g

3 avis pour Ex-France

  1. Quentin A.

    Cent pages d’une clairvoyance douloureuse…
    Rares sont les livres qui m’ont bousculé les entrailles à ce point. Le “gaulois” que je suis a pu trouver des mots à poser sur ses souffrances quotidiennes.
    L’ex-France est décortiquée, avec humour. Niesche nous offre l’Ignoble sur un plateau d’argent.

    Une pépite d’écrivain. Merci à Kontre Kulture pour cette découverte hors-normes…

  2. Claw

    Poète, subtile, drôle, pertinent, voire parfois insolent, Félix Niesche est tous ces qualificatifs à la fois dans Ex-France.
    Disons-le d’emblée, Ex-France, malgré ses 100 pages, se lit d’un trait. Pourtant, cet essai est, à y regarder de près, très riche en informations pour son lecteur. L’auteur mélange habilement vie personnelle (par ses anecdotes) et sa critique acerbe de la société et de la politique française.
    Son aventure à la poste est cocasse, même si l’on espère qu’elle relève plus de la plaisanterie que de la réalité ! Mais Ex-France n’est pas que drôle, c’est aussi une analyse profonde de la décadence de ce pays. Beaucoup des maux de notre société sont particulièrement bien décrits, comme la déréglementation – ou plutôt la « libéralisation » –, l’abandon des services publics (fin du monopole d’EDF, la Poste, la santé), les victimes du libéralisme, etc…
    “À lire de toute urgence”, en effet.

  3. Nemesis

    Un bon écrivain de chez Kontre Kulture comme on les aime tant.
    Ce petit livre, EX-France, est un ensemble de critiques, de chroniques, d’essais sur l’état de la France : l’état français, les relations sociales, ethniques, communautaires, économiques et Cie.
    Écrits au vitriol et à l’acide sur la décomposition de la Nation française.
    Radicalement incorrect, j’espère qu’il l’est, le reste et le restera.
    A lire de toute urgence.

Ajouter un Avis