Le judaïsme dans la musique

32 pages
Éditeur : Kontre Kulture

9,50

En stock

Pour Richard Wagner, le Juif, vivant parmi les nations comme un étranger, n’ayant pas participé à l’élaboration du génie propre à chaque civilisation dans laquelle il se trouve, ne peut en parler la langue que comme un étranger. Ainsi, « le Juif ne peut donc, dans cette langue, faire œuvre de poète ou d'artiste : il devra se contenter d'imiter, de répéter ». Pourtant, relève l’auteur, « il n'en a pas moins réussi à s'implanter dans une forme artistique, à vrai dire celle qui est la plus répandue : la musique ». Par quels moyens, grâce à quel processus interne à cet art cela a-t-il été possible ?

Richard Wagner (1813-1883) est un compositeur, chef d’orchestre, écrivain et polémiste allemand de la période romantique. Génie de la musique, il révolutionne les codes de l’opéra pour en faire un « art total », dans lequel se mêlent danse, théâtre, poésie et arts plastiques ; ses plus grandes œuvres sont jouées chaque année au festival de Bayreuth, dans un théâtre à l’acoustique légendaire qu’il a lui-même conçu. Engagé dans le mouvement anarchiste, sa participation à l’insurrection avortée de Dresde en 1849 le contraint à l’exil, à Paris puis à Zürich où il écrira Le Judaïsme dans la musique, ainsi que deux autres essais, L'Œuvre d'art de l’avenir et Opéra et Drame.

Poids 80 g

2 avis pour Le judaïsme dans la musique

  1. fred

    Merci à KontreKulture pour la publication (et la livraison) de cet essai, difficilement trouvable en librairie. Tiens, quelle musique peut-on écouter en le lisant ???

    Pour ceux qui souhaitent découvrir ou approfondir leur connaissance de la musique de Richard Wagner, je recommande d’écouter dans l’ordre chronologique ses dix opéras majeurs (écouter le Ring en avant dernier, avant Parsifal).

    Pour les interprétations, vous aurez l’embarras du choix :
    – Herbert von Karajan a enregistré les dix opéras (9 en studio, 1 en live) principalement avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Son de qualité et profondeur assurés ! Chef et orchestres exceptionnels.
    – Georg Solti a aussi enregistré les 10 opéras en studio, à vous de voir…
    – Le Ring par Pierre Boulez, disponible en DVD.
    – N’hésitez pas à vous acheter directement certains classiques (Lohengrin par Rudolf Kempe, Tristan & Iseult par Carlos Kleiber).

  2. Bellechasse

    Si vous ne connaissez pas Wagner commencez par “Le vaisseau fantôme”, un de ses premiers opéras et à mon sens le plus beau . Ecrit à 27 ans à Meudon dans une dèche sévère, mais avec Minna… Composé sur un piano de location . D’un romantisme à la fois grandiose et échevelé, où des airs très virils (le choeur des matelos) cotoient des airs d’une exquise féminité (choeur des fileuses) . Un opéra très court (une heure) mais très intense . Un coup de maître, pour moi un chef d’oeuvre absolu . Le livret en français, pour suivre, est recommandé .

Ajouter un Avis