Histoire juive, religion juive : Le poids de trois millénaires

220 pages
Éditeur : Kontre Kulture

19,50

En stock

Abonnez-vous au Financement Associatif d’Alain Soral pour 50€/mois et recevez, entre autres, chaque nouveau livre édité par Kontre Kulture et accédez à toutes nos VOD (hors documentaires).

 

« J’avais vu personnellement, à Jérusalem, un juif ultra-religieux refuser qu’on utilise son téléphone, un jour de sabbat, pour appeler une ambulance au secours d’un voisin non juif terrassé par une attaque. […] J’ai demandé une entrevue avec le tribunal rabbinique de Jérusalem […]. Je leur ai demandé si cette façon de faire s’accordait avec leur interprétation de la religion juive. Ils m’ont répondu que le juif en question avait eu un comportement correct, et même pieux, et m’ont renvoyé à certains passages d’un abrégé des lois talmudiques. »

Ainsi commence pour Israël Shahak une véritable enquête sur les origines idéologiques de la politique israélienne et le danger qu’elles représentent : « Il m’est apparu que ni le sionisme, y compris dans son aspect apparemment séculier, ni la politique israélienne depuis les débuts de l’État d’Israël, ni les conduites adoptées par les tenants d’Israël dans la diaspora, ne pouvaient être compris sans prendre en compte l’influence en profondeur de ces lois et la conception du monde qu’elles créent et expriment. »

 

Professeur de chimie à l’université de Jérusalem, Israël Shahak (1933-2001) est né à Varsovie dans une famille juive. Interné dans divers camps de concentration pendant la guerre, il est libéré en 1945 et émigre en Palestine alors sous tutelle britannique. D’abord religieux et soutien de Ben Gourion, il s’en éloigne en 1956, en particulier après qu’il a déclaré dans un discours que le but de la guerre de Suez était de « rétablir le royaume de David et de Salomon dans ses frontières bibliques ». Indigné de la façon dont sont traités les Palestiniens, il se radicalise lors de la guerre des Six Jours en 1967 et commence à militer contre le sionisme, mettant en parallèle l’antisémitisme et le suprématisme juif : « Ce qui a amené la Shoah fut l’attitude raciste à l’égard des Juifs, la division de la société allemande entre Juifs et non-Juifs sur le fondement de la race. C’est exactement la même chose qui est en train d’arriver en Israël. »

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Histoire juive, religion juive : Le poids de trois millénaires”

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.