La Grande Peur des bien-pensants

414 pages
Éditeur : Kontre Kulture

(3 avis)

21,00

En stock

Abonnez-vous au Financement Associatif d’Alain Soral pour 50€/mois et recevez, entre autres, chaque nouveau livre édité par Kontre Kulture et accédez à toutes nos VOD (hors documentaires).

Offre VOD : pour tout achat de La Grande Peur des bien-pensants, la VOD Soral a (presque toujours) raison – Épisode 21 – Octobre 2022 vous est offerte ! Après votre achat, cliquez sur Mon compte en haut à droite du site, puis sélectionnez l’onglet Mes VOD.

 

En 1917 mourait Édouard Drumont, auteur de La France juive, fondateur du journal La Libre Parole et initiateur du mouvement qui allait devenir l’Action française. Quelques années plus tard, alors qu’il est tombé dans l’oubli, Georges Bernanos éprouve le besoin de rendre hommage à sa mémoire et de le faire connaître à la jeunesse de son temps. Mais au-delà de la vie, de l’œuvre ou des opinions de Drumont, c’est bien une époque qu’il décrit, celle des débuts de la IIIe République, de l’assaut des radicaux voulant imposer la laïcité, des traîtres et des « chéquarts », celle du Ralliement — soumission à la République demandée par le pape Léon XIII aux monarchistes catholiques —, celle de l’affaire Dreyfus, de l’expulsion des congrégations religieuses, jusqu’à l’éclatement de la Grande Guerre…

Chrétien révolté, antilibéral et antibourgeois, Bernanos nous livre ici une brillante analyse de quarante-cinq ans d’histoire de France, de la Commune au scandale du canal de Panama, des mystifications de Léo Taxil aux conséquences du décret Crémieux. Fustigeant les pouvoirs de l’Argent et la spéculation, il dénonce ceux qui, serviles et soumis, indifférents au bien commun et ne songeant qu’à se concilier les faveurs des puissants, les servent : les bien-pensants. Qu’ils soient républicains, socialistes, juifs, chrétiens, francs-maçons, parlementaires, prêtres ou militaires, ils sont les véritables fossoyeurs de la France.

 

Georges Bernanos (1888-1948) est un écrivain français. Catholique, monarchiste, il refusera par trois fois la Légion d’honneur, ainsi qu’un siège à l’Académie française. Il est l’auteur de plusieurs romans majeurs, dont certains ont été portés à l’écran, comme Le Dialogue des Carmélites ou Sous le soleil de Satan.

 

3 avis pour La Grande Peur des bien-pensants

  1. Advicia.l

    Un peu difficile à lire, mais beaucoup de vérité

  2. Rose.lux

    Un classique du pamphlet français qui oscille entre biographie et roman d’anticipation

  3. Eric

    Rien d’étonnant de trouver Bernanos chez KK !

Ajouter un Avis

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.