Rencontre Dédicace avec Pierre-Yves Rougeyron, pour son livre “Enquête sur la loi du 3 janvier 1973”

Rencontre avec l’auteur Pierre-Yves Rougeyron, spécialiste en intelligence économique.

Dédicace de son livre :

Enquête sur la loi du 3 janvier 1973

le 20 décembre 2013 de 15h30 à 18h30.

A la librairie Duquesne,
27 avenue Duquesne
75007 PARIS

Métro : Ecole Militaire / François-Xavier

2 Commentaires sur “Rencontre Dédicace avec Pierre-Yves Rougeyron, pour son livre “Enquête sur la loi du 3 janvier 1973”

  1. André Sanschagrin dit :

    Nous vivons le même problème ici même au Canada avec la Banque du Canada qui, elle aussi, a transférer son pouvoir d’émettre la monnaie aux Banques privées avec la complicité de nos politiciens, le tout à l’abri du regard des citoyens en s’assurant du silence des Médias. C’est Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques en 1988 qui disait: “Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement, elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents”.

  2. Anonyme dit :

    Ici au Canada avec la Banque du Canada de même qu’aux États-Unis avec la Réserve Fédérale, on nous a fait le même coup en catimini, si bien que nos deux pays sont endettés comme jamais au profit des Banques Privées. Le tout s’est fait, comme en France, avec la complicité de nos politiciens à l’abri du regard des citoyens. C’est une escroquerie de la pire espèce. “Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement, elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents” (Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques, 1988).
    “La jeunesse qui pourra résoudre la question monétaire fera plus pour le monde que toutes les armées de l’histoire” (Henry ford0.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.