Abécédaires de la bêtise ambiante

473 pages

14,95

En stock

Dédié à Jean-Pierre Chevènement et aux petites gens bernés en permanence, ce livre analyse, à travers 120 textes polémiques et brefs, la lente dérive de l’universalisme républicain issu de la Révolution de 1789, vers cet agglomérat de communautarismes revendicatifs et de narcissismes hostiles qui constituent aujourd’hui la société française. Présenté sous forme d’abécédaire, l’ouvrage s’attaque à différentes dérives qui, selon l’auteur, menacent l’unité républicaine.

Cette réédition en poche regroupe les deux abécédaires d'Alain Soral (Jusqu'où va-t'on descendre ? et Socrate à Saint Tropez).

Poids 404 g

4 avis pour Abécédaires de la bêtise ambiante

  1. Bouga

    1er livre que j’ai acheté avec comprendre l’empire,
    Je le recommande c’est une mine d’information, encore valide aujourd’hui.

    Merci Alain Soral

  2. hollande8888

    je lis actuellement ce livre et je le trouve très bien
    à quand une suite

  3. Mouloudji

    Un pur régal d’irrévérence et de mythes pourfendus avec gourmandise! Mr SORAL trempe sa plume dans l’encre lumineuse de la “vérité qui dérange”et du “politiquement très incorrect”. Tel le boxeur, qu’il est, il frappe vite et fort…mais surtout là où ça fait mal! “Et putain que c’est bon! ” A lire et à relire… A déclamer dans les rues, les parcs, les bistrots, les cafés philo, le bus, le taxi!!… A chuchoter à l’oreille de ta chérie… Comme une poésie, une complainte, un manuel de survie…
    Veuillez, je vous prie, Mr Alain Soral, accepter mon admiration et mon respect. Demain nous appartient! Merci. Mouloudji

  4. Kevin Dembski

    L’abécédaire… format difficile puisqu’il faut assez d’inventivité pour que le lecteur n’ait pas l’impression de lire un dictionnaire. Avec cette compilation de “Jusqu’où va t-on descendre?” et de “Socrate à Saint-Tropez”, Alain Soral met définitivement son pied dans la fourmilière, avec finesse et intelligence. Aussi délassant que rigoureux, une belle entreprise de démythification destinée au “petites gens”, comme l’affirme le résumé. Un format, donc, parfait pour le cynisme pédagogique de Soral, un ouvrage célinien et audiaresque qui balaie pas mal de bêtises.

Ajouter un Avis