L’Église et le ralliement

560 pages
Éditeur : Kontre Kulture

19,00

En stock

Le lent et continu déclin de l’Église n’est pas la conséquence d’attaques extérieures contre lesquelles elle pourrait se défendre, comme elle l’a toujours fait. Le constat est bien plus grave : l’Église est rongée de l’intérieur et sa chute, commencée il y a plus d’un siècle, a été précipitée par trois causes que l’on peut identifier. La « doctrine du ralliement » est née en 1892, lorsque Léon XIII demanda aux catholiques, qui dans leur grande majorité étaient monarchistes, de devenir républicains, pour des raisons électoralistes qu’il pensait favorables à l’institution. Mais l’enfer étant pavé de bonnes intentions, cette politique aboutit à la loi de 1905 séparant l’Église et l’État avec les suites que l’on connaît. Car la République n’était pas neutre, elle était laïque – on pourrait dire laïciste –, naturaliste, maçonnique et anti-catholique.

Pour des raisons similaires, le pape Pie XI condamna l’Action française en 1926. Cette condamnation d’un mouvement fédérant de nombreux catholiques préoccupés par les questions politiques permit l’essor de l’Action catholique, ensemble de mouvements créés par l’Église en direction de diverses catégories de la société – la JOC, Jeunesse ouvrière chrétienne, en est un des exemples les plus connus –, portés principalement par des laïcs et s’orientant rapidement à gauche de l’échiquier politique.

Le concile Vatican II acheva le déclin de l’Église. Convoqué entre 1962 et 1965 par le pape Jean XXIII dans le but affiché de procéder à son aggiornamento – littéralement sa mise à jour –, il consomma en réalité sa soumission aux vainqueurs idéologiques de la guerre, c’est-à-dire aux hérésies apparues entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle : modernisme, américanisme, œcuménisme.

Ce sont ces trois phases – et les liens qui les unissent – qu’analyse ici l’auteur pour nous faire comprendre quel mal décime l’Église. Car ce n’est pas en épousant toujours plus le siècle, comme certains le préconisent, qu’elle se relèvera : elle doit au contraire s’élever au-dessus de lui, au risque de mourir.

Philippe Prévost, historien, essayiste, docteur es lettres et licencié en droit, a écrit de nombreux ouvrages, dont Autopsie d'une crise politico-religieuse, la condamnation de l'Action française et La France et l'origine de la tragédie palestinienne.

Poids 540 g

4 avis pour L’Église et le ralliement

  1. fredericl

    Un ouvrage majeur éclairant l’histoire de l’Eglise du 19 ème et début du 20 ème siècle.
    Le ralliement à la République et ses lois,c’est l’exclusion qu’elle a aussi elle même choisie en abandonnant l’organisation de la société.
    Mais cette forme de déclin était -il seulement évitable compte tenu de la perte de foi combinée à des projets de sa destruction-avec celle de la Monarchie- fomentés bien avant la Révolution?

  2. Maxence G

    Quand cet ouvrage sera-t-il disponible ?

    Bien à vous

    • KontreKulture

      Bonjour,

      Merci de nous contacter à l'adresse mail suivante : contact@kontrekulture.com.
      Cordialement,
      Kontre kulutre

  3. Moine-Soldat

    J’ai déjà passé quelques commandes chez Kontre Kulture ; je n’ai jamais été déçu, et il est rare que je ne dévore pas les volumes provenant de votre librairie.
    Entre autres commandes, je viens de recevoir cet excellent ouvrage de Philippe Prévost ; sa lecture est essentielle pour comprendre les enjeux entourant le catholicisme entre le XIXème siècle et aujourd’hui. Cette œuvre se parcourt très agréablement, donne à réfléchir, et permet d’éviter une vision simpliste de la déchéance de l’Église.

    Où l’on apprend, entre autres, que le déclin a commencé bien avant Vatican II, et même antérieurement à la Révolution française. L’auteur retrace ces péripéties avec un brio certain, toujours de manière argumentée et sourcée, en véritable historien usant de la méthode critique.

    Je dis merci à toute l’équipe de Kontre Kulture, mais aussi bravo pour ces beaux livres que vous éditez avec un savoir-faire allant toujours grandissant.

  4. renard

    Ce livre revient sous forme KK 🙂 avec une jolie page représentant à posteriori L’Église et le ralliement !
    Merci à MARIA COMAK

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Eglise-et-le-ralliement-30856.html

Ajouter un Avis