Maurice Joly

Maurice Joly (1829-1878) fut tour à tour avocat, journaliste et écrivain. Il travailla au sein du ministère de l’Intérieur pendant la période du Second Empire.

Il se fera connaître par la publications de brochures, articles et autres conférences très critiques à l’égard du régime parlementaire soumis au grand Capital. On peut taxer Maurice JOLY de “dissident”, tant ses écrits et son travail intellectuel dérangeront le pouvoir en place. Il sera en effet condamné à 15 mois de prison pour “excitation à la haine et au mépris du gouvernement” après la publication du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.

Suite à son séjour en prison, il fondera un journal Le Palais, journal de critique judiciaire, politique et littéraire, qui opérera une jonction entre tous les courants d’opposition au régime, qu’ils soient de gauche ou de droite.

Il participera à la Commune de Paris et s’opposera au nouveau régime républicain.

Il est retrouvé mystérieusement mort le 15 juillet 1878 à son domicile.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.