Nemesis médicale (Kontre Kulture) 19€ – Réfléchir & Agir

Penseur de l’écologie politique, Ivan Illitch a développé une critique radicale de la société industrielle, et même du mythe du progrès pour tout ce que dernier permet d’engendrer et de justifier comme système contre-productif pour l’homme et son environnement. Comme on aimerait que nos modernes z’écolos bobos urbains relisent Illich plutôt que de faire des circonvolutions de langage pour simplement repeindre le capitalisme en vert ! Dans cet ouvrage, l’auteur observe le développement parallèle de l’industrialisation de la planète et celui de la médecine. L’empoisonnement de la nature par l’industrie chimique va de pair avec une prétendue efficacité croissante des médicaments : le capitalisme peut se permettre de pourrir notre milieu naturel puisque la médecine moderne en atténue les effets sur l’homme, ce qui satisfait, du moins le croit-il, son obsession de la santé parfaite voire de l’immortalité. Et si l’homme se sortait des griffes des marchands de sommeil de la médecine d’aujourd’hui, grande prostituée des grands labos pharmaceutiques ? Ce livre écrit en 1975 n’a pas pris une ride, bien au contraire, la folie covidiste lui redonnant un certain écho. EK

Notes de lecture – Réfléchir & Agir n°71

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.