Un commentaire sur “Gabriele Adinolfi présente son livre Années de plomb et semelles de vent

  1. Cazal Yorick dit :

    Le genie italien dans toute sa splendeur (d’une expérience de Vie)
    On ne pourrait pas l’échanger contre 50 Attali, un Minc un Strauss-Kahn et un Juppé en cadeau?
    Pourquoi ne voit on jamais ces figures là sur les plateaux télé… même pas à minuit…
    C’est dire la preuve de qualité!
    Pourquoi ces hommes ne peuvent-ils pas lancer un parti – un vrai- Podemos-Possiamo–Nous pouvons-…we can (ça va être difficile …l’autre nous l’a déjà vérolé!)??
    Un parti KontreKulture avec marketing minimaliste (uniquement par le net) qui sera au moins présent le jour du grand Bordel!!!
    Merci de nous rendre le moral avec KontreKulture (moins de solitude!)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.