3 Commentaires sur “Alain Soral analyse les attentats du 13 novembre à Paris

  1. 75lazur25 dit :

    Bonjour
    Suite a votre Vidéo …. ‘ On ‘ a fait venir des travailleurs étrangers MAIS nos jeunes devaient aller aux services militaires pendant des années !!
    Du jour au lendemain ils devraient quitter leurs travail qui a été repris par des Etrangers et qui y sont Restés (sans faire de service militaire )
    Donc le chomage a commençer …. et Inégalité ….
    On oublie de le dire !!
    CDT
    KA

  2. ercalzo dit :

    Merci pour vos interventions Monsieur Soral.
    Toujours excellent, passionnant et éducatif.

    Une question stupide, où est le reste promis pour les fêtes ? Nous sommes le 6 Janvier 2016. Est-ce censuré dans mon pays comme le site de Dieudo inaccessible pour l’instant ?

    Avec tout mon soutien et amitié et une très bonne année de révoltes contre les alignés.
    EC

  3. dussaucoy herve dit :

    Bonjour Mr Soral,

    Merci pour le conseil…de lire chacun des noms des victimes de la tuerie du 13 novembre 2015. C’est une lecture-prière, un hommage posthume personnel, un moment de recueillement avec ces innocents partis, avec ces autres qui ont été courageux. Je suis très touché par leur sort et encore plus horrifié lorsque je pense à leurs proches restés en vie, eux victimes pour le restant de leurs jours.

    Pour commenter votre interview et peut-être apporter ma contribution, j’ai tout de même du mal avec la théorie du complot. Certes, avec du recul sur les événements, avec une analyse “causes à effets” et “à qui profite le crime”, des noms d’états, de personnalités, de sociétés surgissent du chapeau mais de là à leur prêter des intentions criminelles “associations de malfaiteurs motivées par …quoi d’ailleurs ?” il faut rester prudent. NOUS SOMMES TOUS COUPABLES, chacun d’entre nous est un acteur (généralement passif) de cet état de fait dans lequel nous nous trouvons.
    Nous sommes coupables d’avoir cédé aux sirènes du capitalisme, nous avons sombré corps et âmes dans le luxe et la paresse, jusqu’à délaisser l’éducation et l’entretien de nos valeurs traditionnelles. Il ne s’agit pas d’un complot, fomenté par quelques oligarchies sans ou avec religion, il s’agit d’une dérive. Notre civilisation dérive et nos âmes engraissées « d’insoutenable légèreté » restent apathiques devant la réalité : nous vivons comme des dieux indifférents, et tombés sur la tête !.

    Enfin, merci pour votre analyse et je vais me rapprocher de la section E&R Midi-Pyrénées, afin de profiter d’autres points de vue. J’espère que votre mouvement est absolument citoyen, cad politiquement non assimilé (non-phagocyté ou non-en-cours-de-phagocytage).
    Bien cordialement

    H.Dussauçoy

Laisser un commentaire