Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot

Éditeur : Clap 36

5,00

” Vingt ans après l’adoption de la loi Gayssot, de nombreux historiens, philosophes, hommes politiques de tous bords, dénoncent les dérives qu’elle a engendrées. La « mère de toutes les lois mémorielles », votée en 1990, pénalise la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, tels que définis par le Tribunal de Nuremberg.

Présentée à l’époque comme un rempart contre l’antisémitisme, son bilan est pourtant aujourd’hui  désastreux : atteintes aux libertés, concurrence génocidaire, surenchère victimaire, renouveaux identitaires et racistes, gigantesques détournements financiers. Au plan international, le verrou idéologique institutionnalisé par la loi Gayssot participe également à justifier les guerres coloniales de ces dernières années et à couvrir la politique d’Israël d’une caution inoxydable. ”

Documentaire de 1 heure 49 minutes paru en 2012.

Le producteur reverse l’intégralité de ses droits aux patriotes français, dont Alain Soral et Hervé Ryssen.

 

Après votre achat, cliquez sur Mon compte en haut à droite du site, puis sélectionnez l’onglet Mes VOD. Nous informons nos lecteurs qu’en raison de la nature immatérielle de cet article aucun remboursement ne pourra être demandé.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot”

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.