Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot

Éditeur : Clap 36

5,00

Nous informons nos lecteurs qu'en raison de la nature immatérielle de cet article aucun remboursement ne pourra être demandé.

Prix de base 5 €.

Prix de soutien : 10 €, 20 €, 50 € ou 100 €.

Après votre achat, cliquez sur Mon compte en haut à droite du site, puis sélectionnez l’onglet Mes VOD.

Vingt ans après l’adoption de la loi Gayssot, de nombreux historiens, philosophes, hommes politiques de tous bords, dénoncent les dérives qu’elle a engendrées. La « mère de toutes les lois mémorielles », votée en 1990, pénalise la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, tels que définis par le Tribunal de Nuremberg.

Présentée à l’époque comme un rempart contre l’antisémitisme, son bilan est pourtant aujourd’hui  désastreux : atteintes aux libertés, concurrence génocidaire, surenchère victimaire, renouveaux identitaires et racistes, gigantesques détournements financiers. Au plan international, le verrou idéologique institutionnalisé par la loi Gayssot participe également à justifier les guerres coloniales de ces dernières années et à couvrir la politique d’Israël d’une caution inoxydable.

Poids 20 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot”