Les Espérances planétariennes

432 pages
Éditeur : Baskerville

26,00

En cours d'approvisionnement

4e de couverture :

” À travers l’étude des ouvrages de nombreux penseurs contemporains, marxistes ou libéraux (Alain Minc, Jacques Attali, Alain Finkielkraut, Edgar Morin, Marek Halter, Jacques Derrida, Pierre Bourdieu, Guy Konopnicki, Albert Jacquard, etc.), on découvre que les intellectuels « cosmopolites » appellent maintenant ouvertement au métissage généralisé, à la suppression des frontières et à l’unification du monde, dans un discours inlassablement répété et de plus en plus débridé.

Cette obsession mondialiste trouve une partie de son explication dans la tradition mosaïque. Chez les Juifs, en effet, l’attente du Messie constitue le point central de leurs espérances. Et cette attente fébrile se confond avec la suppression des conflits, qu’ils soient nationaux ou sociaux. Ici encore, les textes sont très explicites (Emmanuel Lévinas, Jacob Kaplan, George Steiner, Moshe Idel, etc.). C’est précisément cette attente messianique qui donne un sens à toute cette production intellectuelle et artistique, dans la mesure où elle se confond avec l’unification du monde et l’instauration de la « Paix » universelle. Là est assurément le point central du judaïsme.

Ce qui ressort de tout cela, c’est que l’avènement du monde nouveau et des temps messianiques passe par la destruction du catholicisme et du monde européen traditionnel. Il faut avoir lu les travaux de Wilhelm Reich et les ouvrages des « freudo-marxistes » pour comprendre jusqu’où peut aller cette rage de destruction. Le thème de la « vengeance » se retrouve d’ailleurs aussi bien dans les textes religieux du XVIe siècle que chez certains romanciers contemporains comme Albert Cohen. Ces permanences sont étonnantes. Elles traversent les siècles, se transmettent sans prendre une ride de génération en génération. Voilà ce que sont les « espérances planétariennes ». “

Poids 650 g

1 avis pour Les Espérances planétariennes

  1. hakim

    Bonjour
    Je vois en cours dapprovisionnement
    Savez vous quand ce livre sera disponible?
    Cordialement

    • contact.culturepourtous (client confirmé)

      Bonjour,
      Ce titre est actuellement en cours de réimpression mais l’éditeur ne nous a pas communiqué de date de disponibilité.
      En vous remerciant de votre compréhension,
      Cordialement,
      Kontre kulture

  2. Abwxcvbn2

    Bonjour,
    Je vois “réapprovisionnement en cours” comme le commentaire précédent.
    Quand pourra t-on acheter ce livre ?
    Cordialement

    • KontreKulture

      Bonjour,

      Toujours en rupture, on attends que Mr  Ryssen relance une impression.

      Cordialement.

      Kontre Kulture

  3. zlaan

    Bonjour,

    je vois “réapprovisionnement en cours” sous pas mal de livres de M Ryssen, est ce que ces alertes sont actualisées ?

    Merci pour votre attention,

    Jean Pierre LANZA

    • KontreKulture

      Bonjour,

      Normalement Mi-Septembre.

      Cordialement

      Kontre Kulture
       

  4. Herve2

    Quand le livre sera t il disponible? Merci

  5. Alessandro

    Bonjour ou Bonsoir, quand seriez-vous réapprovisionné?

  6. Simanm

    “En quoi “l’unification du monde et l’instauration de la « Paix » universelle” qui serait le point central du judaïsme passerait par “la destruction du catholicisme” qui est par définition à vocation universel et donc à vocation cosmopolite lui aussi (tous sous le même magistère de l’Eglise) ?”

    –> Ca tombe sous le sens pourtant !

    Le catholicisme est à vocation universelle, certes, mais il s’agit de convertir les Hommes. En un sens on pourrait rétorquer que le catholicisme originel en théorie passe donc par la “destruction” des autres religions, mais c’est pour les remplacer par une religion qui permettra le salut de l’humanité unie dans cette même spiritualité. Et, surtout, le catholicisme n’a rien d’une “nation”, donc il ne s’agit absolument pas de détruire les diversités nationales, les peuples, et toute les identités des hommes autre que l’identité religieuse. C’est au Paradis que les Hommes seront indifférenciés, pas sur Terre.

    Le messianisme juif, lui, n’est pas prosélyte. Les juifs se considéreront comme une nation qui doit détruire les autres nations et les religions des autres peuples, ils ne devront pas convertir les goyim, le salut ne devra viser que les “Israélites”. Ils croient qu’après avoir détruit toute les nations, traditions et religions des non-juifs, ce qui aura permis l’instauration du monde de “paix” universelle, leur messie pourra arriver et ils seront reconnus comme le “Peuple élu de Dieu” par l’humanité déracinée. Leur domination planétaire avec un asservissement de l’humanité, bien incarnée par exemple par le rêve de Jacques Attali de gouvernement mondial avec Jérusalem “capitale de la planète”, pourra alors être totale.

    Pour parler de l’Islam très brièvement, en tant que but politico-religieux absolu c’est aussi un mondialisme qui vise à la fin des nations, mais en théorie toute l’humanité unie peut être convertie et obtenir son salut.

    Il faut lire ce livre passionnant, parmi d’autres du même auteur.

  7. julien-du251

    “Faire de tous les juifs, du religieux au marxiste athée et au libéral, voir même à celui qui s’en fiche, des “messianistes” est ridicule et malhonnête. Cet essentialisme du juif, au fond, ça n’est que l’ancienne vision racialiste maquillée.”
    D’accord Andrée si ce que tu dit est vrai comment explique tu que quasiment tous les premiers marxistes importants soit juif vu que le communisme est censer être ouvert à tous et est une philosophie athée et pitié pas de reponses comme “c’est du pur hasard” parcque sa sa serait ridicule et malhonnête (Karl Marx, Ferdinand Lassale, Leon Trotsky, Rosa Luxembourg, Bela Kun, Victor Adler, Jay Lovestone, Joe Slovo etc… y’a tellement d’exemple) et même plus tard (Matyas Rakosi (pardon Rosenfeld), Erno Gero, Jakub Berman, Hillary Minc, Ana Pauker). Les bouchers communistes en russie ( Guenrikh Iagoda, Lazare Kaganovitch, Matvei Berman, Naftaly Frenkel). Sans parler de l’école de francfort, et des espions communistes aux Etats-Unis aux services de l’URSS (quasiment tous juif aussi), sachant que dans les pays ou ils on dominer dans le communisme ils devaient être de 1 à 3% ( sans parler de l’Afrique du Sud ou les principaux dirigeants du parti communiste etaient tous juifs et ou ils devaient être moins d’1%) le mec qui ne se pose pas de question et trouve que tous sa est du hasard c lui qui doit se remettre en question pas celui qui s’interroge. Perso je trouve que le livre de Ryssen donne la reponse logique à tous sa même si je suis pas d’accord avec tous ce qui dit mais moi aussi je disais que tous sa cetais des theories delirantes mais après une longue reflexion je me dis que cest les seules qui expliquent tous sa, et pour finir c’est pas parcque un juif marxiste te dit qu’il est athée (même si sa doit être le cas parfois) qui l’a rejeté sa judeité et la tradition juive il suffit d’ecouter Yvan Attal par exemple “Je suis né à Tel-Aviv, je suis juif, c’est irréfutable. Mais je vis en France, je suis français, je suis un citoyen comme les autres. Je pourrais oublier totalement que je suis juif – je ne suis pas religieux, je ne mange pas casher, je ne fais pas shabbat, etc. Alors qu’est-ce qui fait que je suis juif ? Compliqué tout ça…” pourquoi alors si il ne se sent pas juif et est simplement un citoyen français d’origine juive soutient-il autant israêl? Enfin voila desolé pour le gros pavé mais jattends une reponse correcte et credible et pardon de publier 2 ans apres les coms je viens seulement de voir :P………

  8. Tom Joad

    Le commentaire d’Andrée est soit malhonnête soit le signe manifeste qu’elle n’a pas lu le livre de Ryssen. Car son propos n’est nullement essentialiste et ne prétend incriminer un quelconque “gêne juif” qui serait à l’origine du projet messianique.

    Bien au contraire le travail de lecture attentif et rigoureux des “penseurs planétariens ” (Attali, Minc, BHL, Sorman, Glucksman, Bruckner, Cohn-Bendit…) auquel s’est livré l’auteur lui permet de mettre à jour et démasquer la vision et l’idéologie essentialiste et racialiste qui est précisément le cœur de la pensée “juive”.

    Il démontre ainsi par l’accumulation patiente de citations, toujours contextualisées et sourcées (donc vérifiable par tout honnête homme) que ces maîtres de la sophistique sont parvenus à convaincre le reste de l’humanité, grâce à l’inversion accusatoire, les mensonges réitérés, le renoncement à toute morale et surtout les moyens financiers colossaux accumulés à leur seul profit au cours des siècles, qu’ils représentaient son salut.

    Et si le travail de Ryssen est puissant et qu’il est si contesté par cette soi-disant communauté, c’est précisément parce qu’en creux, il dégonfle la baudruche de la mythologie juive qui ose se réclamer de Dieu et du judaïsme. En lieu et place d’un prétendu “peuple élu”, vous découvrez in fine que vous n’avez à faire qu’à une bande, au mieux de petits malins, au pire d’escrocs, voire de criminels sans foi ni loi qui se transmettent leur “savoir-faire” et leurs petites combines de générations en générations afin de jouir sans entraves, tandis que le reste de l’humanité se doit d’être à leur service.

    Ils savent qu’ils n’ont rien de divin et c’est là leur malheur, d’où leur volonté acharnée à détruire la part de Dieu qui réside en chacun de nous.

    Désenchanter le monde, effacer les cultures et les races, réécrire l’Histoire, phagocyter l’espérance et réifier le vivant afin qu’aucun d’entre-nous ne puisse découvrir et comprendre que nous sommes le peuple élu, NOUS SOMMES LES JUIFS et qu’ILS SONT LES GOYIMS.

  9. Andrée

    En quoi “l’unification du monde et l’instauration de la « Paix » universelle” qui serait le point central du judaïsme passerait par “la destruction du catholicisme” qui est par définition à vocation universel et donc à vocation cosmopolite lui aussi (tous sous le même magistère de l’Eglise) ?

    Faire de tous les juifs, du religieux au marxiste athée et au libéral, voir même à celui qui s’en fiche, des “messianistes” est ridicule et malhonnête. Cet essentialisme du juif, au fond, ça n’est que l’ancienne vision racialiste maquillée.

Ajouter un Avis