L’Antisémitisme, son histoire et ses causes

226 pages
Éditeur : Kontre Kulture

15,00

En stock

“Je n'approuve pas l'antisémitisme, c'est une conception étroite, médiocre  et incomplète, mais j'ai tenté de l'expliquer. Il n'était pas né sans causes, j'ai cherché ces causes. Ai-je réussi à les déterminer ? C'est à ceux qui liront ces pages d'en décider.

Il m'a semblé qu'une opinion aussi universelle que l'antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l'ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l'Europe du Moyen Âge et dans l'Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m'a semblé qu'une telle opinion ne pouvait être le résultat d'une fantaisie et d'un caprice perpétuel, et qu'il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses.”

Bernard Lazare (Préface de L'Antisémitisme, son histoire et ses causes)

Poids 280 g

4 avis pour L’Antisémitisme, son histoire et ses causes

  1. Patrick Roux

    Je rajoute que la bête est tout de même fière d’elle. Mais il est normal qu’un juif soit fier d’être juif, même coupable. Il y a des passages somptueux de racisme par autosatisfaction. Sinon, ce ne serait pas un juif !!! C’est pour ça qu’on les adore !!!

  2. Patrick ROUX

    Ce livre est l’un des meilleurs puisqu’écrit par un juif: il parle de lui et d’eux et en parle très bien. Comme pour Atzmon, les juifs diront qu’il avait la haine de lui. Facile. Lazare juif et objectif sur le judaïsme, voilà qui est bien. Il ne dit pas autre chose que Drumont ou Gougenot des Mousseaux. mais c’est un juif, comme Graetz, qui le dit.
    Question: publierez vous la suite qui fut éditée par la Différence en 1983 (“Contre l’antisémitisme”) ?

  3. matta161

    Livre dense et très complet… Démontant les arguments tant des philosémites rabiques, que des antisémites simplistes. Quelques contradictions tout de même sur quelques petits détails.. notamment concernant le rôle des juifs et “les complots”; il est dit dans le même chapitre qu’il s’agit d’une escroquerie intellectuelle (“c’est leur donnant une trop grande importance aux yeux de l’Histoire”), pour ensuite, quelques pages plus loin, se contredire… mais passons… Cet ouvrage met en lumière les causes de cet anti-judaïsme, ensuite devenu antisémitisme, par l’analyse d’un contexte ethnique, religieux et enfin économique. Rigoureux et impartial (pas tout le temps QUAND MEME!!!) On retiendra enfin la grande attaque faite contre les talmudistes tout au long du livre qui ne sera pas pour déplaire aux camarades 🙂 Bonne lecture à tous.

  4. gégé

    Le dénominateur commun de l’antisémitisme universelle est très simple à trouver: la connerie humaine:):)

    • Aglaïos

      L’Éternelle inversion accusatoire… bien plus évidente que de se remettre en cause n’est-ce pas?

      • Roger

        Oui! bien-sûr! et c’est vieux comme le monde… juif.

      • OKORITE

        L’intelligence juive est encore plus subtile en procédant par amalgame. Par exemple la LICRA est la Ligue Contre le Racisme et l’antisémitisme. Pour autant que je sache parler français, il me semble que si on est contre quelqu’un qui s’oppose à un courant de pensée, c’est qu’on est partisan de ce courant-là.
        L’honnêteté intellectuelle force à reb

Ajouter un Avis