La Marche rouge – Les enfants perdus de l’Hôpital général

270 pages
Éditeur : Kontre Kulture

16,00

En stock

En mai 1750, une rumeur persistante faisant état d'enlèvements d'enfants mit Paris en émoi. Les gens disaient que des agents de police déguisés s'emparaient d'enfants et d'adolescents et les envoyaient à l'Hôpital général. Des émeutes graves éclatèrent, des commissariats furent incendiés et des gardes tués. La répression de cette « Marche rouge » fut sévère et se solda par des condamnations à mort. Mais qu'était donc cet Hôpital général de sinistre réputation ? Fondé en 1656 par Louis XIV, il était destiné d'abord à résoudre le problème de la mendicité par le « renfermement » des mendiants. Mais très vite cet établissement laïque géré par le parlement de Paris fut également utilisé pour enfermer d'autres catégories de population : les prostituées, les ivrognes et bientôt les enfants abandonnés ou confiés à l'institution par des parents sans ressources, puis ceux qui traînaient dans les rues où simplement y jouaient… Pour en savoir plus sur le sort fait à ces enfants disparus, Marion Sigaut s'est plongée dans les riches archives de la Salpêtrière qui, avec Bicêtre et La Pitié, formait l'Hôpital général. Outre les conditions de vie inhumaines qui y régnaient, elle éclaire les terribles scandales qu'étouffèrent les dirigeants de l'établissement. Se pourrait-il que la rumeur d'un commerce d'enfants ait eu un fondement ? Que sont vraiment devenus les enfants perdus de l'Hôpital général ? Furent-ils livrés à des libertins qui en usaient en toute impunité ? Furent-ils vendus à la Compagnie des Indes pour peupler la colonie du Mississippi ? Autant de questions auxquelles Marion Sigaut, dans une enquête passionnante, tente d'apporter une réponse.

Née en 1950 à Paris, Marion Sigaut est une historienne et écrivain française, spécialiste du XVIIIe siècle.

Poids 340 g

5 avis pour La Marche rouge – Les enfants perdus de l’Hôpital général

  1. chantal GATIEN

    Il existe plusieurs éditions de ce livre et plusieurs couvertures (il existe aussi des vidéos sur youtube en 8 épisodes très bien faits aussi pour les non-voyants).

  2. DELISLE

    Bouleversée est un faible mot pour signifier l’émotion ressentie à la lecture du sort de ces pauvres enfants.

    Nous approchons de la fin de cette année 2018 et les faits ne sont pas mieux.

    Disparition d’enfants mais aussi d’adultes. La science progresse mais pas l’humain.

    Merci Madame pour vos recherches et de nous les faire partager.

  3. ptijazz

    Un grand Merci pour cette bouleversante leçon d’histoire. Ce peuple représente la France de mon cœur . De tout temps nous avons été trahis Quel dommage que nous soyons perdus dans l’individualisme et la consommation excessive . À quand la démocratie ?? Quand s’arrêtera L’esclavage ? Vive le peuple !!!

  4. Hanna

    Est-ce que quelqu’un peut me renseigner? J’ai acheté il y a 2 ans un autre livre de Marion Sigaut (Les Enfants de l’hôpital général). Est-ce que “La Marche rouge” est l’édition Kontre Kulture de ce même livre ou un autre volet avec d’autres informations et une enquête différente ? merci

  5. Anonyme

    Formidable

Ajouter un Avis