Combat pour Berlin (édition spéciale)

284 pages
Éditeur : Kontre Kulture

19,50

En stock

Kontre Kulture a déjà édité Combat pour Berlin de Joseph Goebbels, dans la collection Les InfréKentables, sous une couverture de Maria Comak et avec une quatrième de couverture rédigée par Anne Lucken.

Mais, par assignation du 26 novembre 2019, la LICRA a saisi le tribunal judiciaire de Bobigny afin d’obtenir principalement l’interdiction de l’exposition, de la diffusion, de la distribution et de la mise en vente du « Combat pour Berlin, éditions KONTRE KULTURE », ainsi que la mise au pilon des ouvrages imprimés. L’ouvrage de Joseph Goebbels a pourtant fait l’objet de près de sept éditions en France, son interdiction est demandée pour la première fois et c’est uniquement cette édition KONTRE KULTURE qui est visée !

Grâce à la LICRA, l’ouvrage a remporté un tel succès qu’il est aujourd’hui épuisé. Se posait la question de sa réimpression. Lancer une nouvelle impression alors qu’une procédure est en cours c’eût été courir le risque d’une interdiction peut-être toute proche. Kontre Kulture a donc décidé, dans l’attente de la décision des juridictions et à titre provisoire, de suspendre toute réimpression de l’ouvrage, mais de l’offrir au lecteur dans une nouvelle édition.

Cette édition du Combat pour Berlin paraît hors collection, sous une couverture originale, sans la quatrième de couverture qui était particulièrement attaquée, mais surtout elle comporte pages 5 à 13 un « avertissement au lecteur ». Il s’agit du texte intégral dont la publication avait été ordonnée en 1979 pour le Mein Kampf d’Adolf Hitler. Cet avertissement est parfaitement valable mutatis mutandis pour le Combat pour Berlin de Joseph Goebbels. Le lecteur se fera un devoir de le tenir pour tel.

Ainsi cette édition échappe à toutes les critiques formulées par la LICRA, dont l’assignation est même publiée en annexe.

Poids 380 g

6 avis pour Combat pour Berlin (édition spéciale)

  1. bombix81

    Bonjour,
    Ce livre (1ère édition KontreKulture qui m’a été offert pour les fêtes de fin d’année 2019) est passionnant du début à la fin. On comprend pourquoi la LICRA veut le faire interdite: pas uniquement parce que l’antisémitisme est revendiqué mais surtout comme dit dans le résumé d’Anne Lucken “c’est un guide du militant”. C’est ce que craignent le plus toutes ces associations de la haine. Elles ont la trouille que cela donne des idées à certains…
    Combat pour Berlin ou “comment prendre le pouvoir par la rue” si bien dit par Mr.Soral.
    Ou comment s’y prendre, malgré les dangers, pour convaincre les masses populaires par la propagande par les conférences par une détermination sans faille. Seul en France le parti du Front National de Jean-Marie LePen a subit des persécutions similaires mais à un degrés bien moindre si l’on peut dire…
    A lire donc en sachant ce qu’était le programme National Socialiste Allemand de Hitler pour faire la part des choses (délire sur la race suprême, l’expansionisme, meutres de masses…).
    Personnellement j’ai commencé par lire MeinKampf puis Combat pour Berlin et là j’en suis à la 2ème partie du tome 2 de Mémoires d’un Magicien de Hjalmar Schacht ;livre passionnant qui donne l’envers du décor sur l’état de l’économie Allemande à l’époque. Je finirai “l’étude” par le Testament de Hitler puis Nuremberg de Bardèche que j’ai acheté chez KontreKulture pour la compléter.
    Merci Alain Soral de nous faire découvrir toutes ces oeuvres mises à l’index; au nom de la Culture, de la Liberté de Penser… et du Combat à mener pour la France.
    Très amicalement.
    J-N

  2. Halter

    Ce livre est le temoignage d une époque . , d aurant plus passionnant a decouvrur ..

  3. max

    En ces temps troubles de chaos qui gronde (bientôt le déconfinement annoncé par la Ripoublique) il est vraiment souhaitable de lire cet ouvrage qui, malgré le décalage culturel, peut-être donnera un peu de couilles au peuple gaulois enchaîné en vue du combat contre l’Empire, de plus en plus proche et inévitable.
    Et comme l’a dit récemment Lucien Cerise dans Rébellion, cela suppose d'”organiser les masses de manière structurée dans une perspective de conquête du pouvoir, ce qui suppose à son tour, et inévitablement, de jouer le jeu quelque peu ingrat de la politique politicienne et des organisations politiques de masse.”
    Soit le national-socialisme français !

  4. le gaulois

    Lire “Combat pour Berlin”,c’est combattre l’ignorance,y compris pour qui veut embrasser une carrière de meneur politique car,au delà de la prise de connaissance de faits historiques et de ce qu’a pu être une campagne permanente pour rallier un peuple à des idées, qui plus est un projet dévastateur et mortifère,c’est permettre la culture du discernement en comprenant,notamment,le cheminement de la colère,de la révolte,surtout quand elles sont soutenues par la détermination sans faille d’incarnations exaltées.
    Un peuple ruiné ,qui a faim et qui ne se sent pas entendu et reconnu dans ses besoins constitue déjà une armée.

  5. MonsieurD

    Un ouvrage qui se lit facilement et qui se révèle passionnant. Les analogies au présent sont troublantes…

  6. pepito

    J’ai tellement prévu de l’acheter quand j’aurai du fric

Ajouter un Avis